Depuis quelques années, l’immobilier neuf en France est un peu plombé par la faiblesse des achats immobiliers réalisés par les étrangers. En effet, de moins en moins d’étrangers entendent acquérir une propriété immobilière en France. Quelle est la raison de ce recul pour un pays qui reste toujours aussi attractif sur le plan touristique ? Cet article vous éclaire la lanterne.

D’abord, quelques chiffres clés

Avant d’évoquer les principales causes de ce recul par rapport aux achats immobiliers étrangers en France, il faut d’abord se pencher sur les chiffres concernant ce secteur d’activité. D’abord, on constate que l’ampleur du ralentissement est très importante, notamment avec les derniers chiffres publiés par le commissariat général du développement durable. On a ainsi des stocks de logements qui ne cessent de gonfler depuis 2010. Ce qui est une conséquence de la baisse du nombre de ventes constaté la même année. On a ainsi plus de 35.000 mises en vente pour un peu plus de 20.000 ventes.

Un marché de plus en plus défiscalisé

Le marché immo pays basque est devenu depuis peu un marché artificiellement gonflé à cause des nombreuses défiscalisations immobilières. En effet, la part des investisseurs dans les achats de logements neufs est bien plus importante que dans le passé. Du coup, les contraintes sur le loyer sont beaucoup plus importantes que par le passé en plus de la faible attractivité de certaines zones géographiques. Ce qui rend ainsi le marché français beaucoup moins attractif.

La cherté des propriétés

Par rapport aux investisseurs, les particuliers qui veulent acheter une maison neuve en France sont largement désavantagés. En effet, la flambée des prix du logement neuf est un obstacle considérable pour les étrangers qui préfèrent aller dans d’autres pays de l’Union-Européenne. Cette chute des achats étrangers a commencé depuis une bonne dizaine d’années et les réaménagements effectués avec la loi Pinel ne résolvent pas le problème, pour le moment.